La stratégie en temps réel et axée sur la technologie est devenue la pierre angulaire de la planification et du déploiement d’une chaîne d’approvisionnement réussie, tout en prévoyant les perturbations potentielles pour pratiquement toutes les catégories de produits. Comme le prix des capteurs a baissé au fil du temps, dit Bryn Lowry, vice-président de la réussite des clients chez Cloudleaf, la mise en œuvre de dispositifs IoT a été un accélérateur massif pour cette entreprise.

Pourtant, les organisations de tous les secteurs d’activité doivent encore déterminer comment intégrer au mieux l’internet des objets (IoT) et d’autres sources de données dans la chaîne d’approvisionnement de leurs activités. Plus de la moitié des entreprises s’appuient sur des ensembles de données internes et obsolètes pour recréer une vue virtuelle de leur chaîne d’approvisionnement, ce qui les expose aux risques, aux erreurs humaines et aux vulnérabilités…

Avec le large éventail de capteurs IoT disponibles sur le marché, la sélection du capteur IoT adapté aux besoins spécifiques d’une organisation peut souvent être un processus complexe. En outre, les entreprises qui se précipitent pour mettre en œuvre de nouvelles technologies IoT uniquement pour cocher la case de la transformation numérique courent le risque d’investir dans des solutions qui ne parviennent pas à améliorer leurs chaînes d’approvisionnement. Pour gagner en efficacité et maximiser leur retour sur investissement (ROI), voici les 10 facteurs que les entreprises doivent prendre en compte avant de déployer un capteur IoT.

Objectifs

L’établissement d’objectifs commerciaux primaires aidera à équilibrer les décisions entre toutes les autres considérations de ce processus.

Si l’objectif principal est d’augmenter la satisfaction des clients, les organisations devraient envisager de leur fournir des informations en temps réel sur l’état de leurs produits, y compris l’emplacement et le temps estimé d’arrivée.

De même, si l’objectif est de s’assurer que les biens sont transportés en toute sécurité, les entreprises doivent choisir un dispositif IoT qui leur donne un aperçu de l’état de leurs produits en temps réel.

Valeur

Les organisations peuvent déterminer la valeur d’un capteur en mettant en correspondance ce qu’elles doivent mesurer pour réussir dans leur chaîne d’approvisionnement et la manière dont la fonctionnalité d’un capteur donné peut les aider à le mesurer.

La capacité d’un capteur à mesurer la température en temps réel est une capacité essentielle dans les chaînes d’approvisionnement pharmaceutiques et alimentaires, tandis que la capacité à mesurer l’inclinaison ou les chocs peut être précieuse pour l’expédition de produits fragiles ou de grande valeur. Les clients accordent une grande valeur à ces informations, surtout s’ils peuvent y accéder à leur convenance.

Précision

Le niveau de précision des mesures diffère selon les cas d’utilisation des capteurs, notamment parce que de nombreux biens nécessitent des conditions strictes à ne pas dépasser.

Par exemple, les matériaux biomédicaux qui nécessitent un stockage dans la chaîne du froid doivent être maintenus dans les limites du seuil d’excursion prescrit par la FDA lorsque les palettes sont transférées dans une chambre froide pour être triées.

L’utilisation de capteurs pour recueillir des données sur la température et l’état de leurs actifs peut aider les entreprises à maintenir la conformité et à réduire la fréquence des excursions de température lorsque les produits sont examinés ou déplacés.

Réglage du site

L’environnement mesuré joue un rôle essentiel dans les critères de sélection du capteur optimal. Si une expédition doit voyager à l’extérieur, le conteneur doit être suffisamment robuste pour résister à l’eau, à la poussière et aux chocs.

En outre, si les biens sont sensibles à la température, ils peuvent nécessiter un stockage dans des conditions de chaleur ou de froid extrêmes.

Conception structurelle

Comme les capteurs varient considérablement en taille et en forme, les entreprises doivent connaître la taille maximale que peut avoir leur capteur pour leurs produits particuliers. Par exemple, les capteurs qui se fixent sur des palettes doivent être plus petits que ceux qui se fixent sur des conteneurs.

Portée géographique

Les entreprises doivent identifier la portée de leurs opérations dans la chaîne d’approvisionnement de bout en bout et déterminer si le capteur maintiendra la connectivité dans ces zones. Les capteurs déployés dans les grandes régions peuvent nécessiter une connectivité cellulaire, tandis que ceux qui se trouvent dans des zones plus petites peuvent n’avoir besoin que de Bluetooth Low Energy.

De nombreuses entreprises peuvent même bénéficier d’une combinaison de ces capteurs, plutôt que de payer le prix de nombreux capteurs cellulaires disparates. Les entreprises doivent également identifier le mode de transport dont leurs actifs ont besoin, comme l’air, la mer ou la terre, car tous les capteurs ne sont pas adaptés à tous les types de transport.

Efficacité énergétique

Pour l’optimisation de l’énergie, les entreprises doivent déterminer la durée nécessaire au suivi de leurs actifs, la fréquence à laquelle leurs données doivent être partagées sur leur plateforme de visibilité et si elles ont besoin d’une précision de localisation.

Certaines méthodes de localisation, comme la triangulation des tours cellulaires, consomment beaucoup moins d’énergie que d’autres méthodes comme le suivi GPS, mais elles ne sont pas toujours aussi précises. En outre, de nombreux capteurs rechargeables peuvent ne pas fonctionner avec des biens éloignés pendant de longues périodes.

Optimisation des prix

La baisse du coût des capteurs introduit de nombreux nouveaux cas d’utilisation, mais les organisations doivent toujours tenir compte de la rentabilité et rationaliser les coûts.

Par exemple, opter pour un capteur plus durable et ne nécessitant pas de mises à niveau ou de remplacements fréquents du matériel est une décision plus rentable à long terme. En outre, un capteur réutilisable associé à une logistique inverse peut permettre à un seul capteur de fonctionner sur plusieurs trajets, ce qui permet de réaliser des économies supplémentaires.

Matériel et logiciels

Pour répondre aux exigences d’un capteur optimal, il est important de considérer quel type de matériel et de logiciel supplémentaire est nécessaire pour une lecture optimale des données.

Les solutions logicielles modernes peuvent aider à intégrer de manière transparente les données des capteurs existants et futurs, ainsi que des données tierces pertinentes comme la météo et le trafic, permettant aux entreprises de créer un tableau de bord pour une vision holistique en temps réel de leurs chaînes d’approvisionnement.

Qui plus est, les plateformes agnostiques en matière de capteurs et de données peuvent permettre aux entreprises de faire progresser leur stratégie technologique sans avoir à arracher et à remplacer les investissements existants.

Gestion administrative

Savoir comment administrer les capteurs est un élément clé souvent négligé. Avec la variété et le volume croissants des dispositifs IoT disponibles sur le marché aujourd’hui, les organisations doivent s’assurer qu’elles disposent d’un moyen centralisé et convivial pour mettre en œuvre et surveiller la santé de leurs capteurs.

Heureusement, cela peut être accompli en associant le bon capteur à la bonne plateforme de visibilité.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.